Parispathétique. :: Accueil :: H5N1.

8 mars 06

Journée des femmes I : mes péripéties du 8 mars

Être saluée par un vigoureux « bonne fête » par Carole, ma marchande de journaux, cela n’arrive pas tous les jours. (Carole m’a ensuite aidée à localiser Netizen, « à côté de Toc » dixit son patron, sa voix nous arrivant de l’arrière-boutique.)

Ma journée du 8 mars, journée internationale de la femme, donc.

Depuis hier, je suis de nouveau officiellement au chômage. Autant en profiter ! Aujourd’hui, donc, direction Bibliothèque nationale, où les cartes de lectrice sont gratuites quand on est inscrit-e à l’ANPE. Raison principale : ils proposent un accès à l’Oxford English Dictionary. Carte en main, cela donne presque le sentiment d’appartenir de nouveau à l’espèce humaine.

Or, mon chemin vers le bonheur des salles de lecture fut temporairement interrompu par une petite pancarte écrite à la main, une pauvre feuille A4 accrochée à un pilier : « 8 mars, colloque 50 ans du Mouvement français pour le planning familial, 9h30, petit auditorium » (sans lien, bien sûr ; on ne clique pas encore sur les pancartes).

Quelques minutes et d’innombrables portes en acier de 5 mètres de haut—certaines à tirer, d’autres à pousser, comprenne qui veut—plus tard, je l’avais trouvé, ce petit auditorium—plein de femmes. De tous formats, grandes, petites, jeunes, moyennes, vielles… expressions concentrées et réfléchies, vêtements confortables ou chics-pour-se-faire-plaisir. C’est ça, les gens que j’aime.

Il y avait une projection d’un extrait d’un film—Histoire d’A. de Charles Belmont et Marielle Issartel, de 1973, un documentaire engagé qui montrait un IVG par aspiration quand cela était encore interdit ; film d’abord autorisé aux plus de 18 ans, mais interdit sur pression d’associations se disant familiales la veille de sa sortie, et donc projeté clandestinement. Je captais quelques paroles d’hommes au sujet de la contraception. Cela ne leur plaisait pas que la pilule avait rendu leurs petites copines moins dépendantes d’eux. Et la voix-off qui parlait du pouvoir, collectif, des femmes sur la natalité. Pourquoi ne présente-t-on la question plus souvent sous cet angle, de nos jours ?

Je ne suis quand même pas restée—j’avais du travail à faire, car quand on est au chômage, on a enfin le temps de travailler. Non sans prendre un café, et de dire bonjour à une vielle connaissance qui a mon admiration—et qui était aussi distante et neutre qu’il y a 6, 7 ans. Bon, elle n’est pas obligée d’être chaleureuse…

préservatif féminin

La pochette d’accueil du colloque contenait une surprise. Et pour la première lectrice (désolée, messieurs) qui prouve qu’elle a lu jusqu’ici en laissant un commentaire et qui réclame l’objet : ce merveilleux préservatif féminin est à elle. (Je ne risque pas trop de m’en servir, moi.) À venir chercher au prochain Paris Carnet. Promis.

Enfin, via la liste de diffusion de Cineffable—quelqu’un aurait-elle-il envie de se joindre à moi pour aller regarder Le bal des chattes sauvages vendredi 10 mars ? Voici les détails:

18h30 : accueil en chansons avec les Voix Rebelles
19h00 : projection du film “Le bal des chattes sauvages” (Katzen Ball) de Veronika Minder (Suisse, 2005)
20h30 : débat animé par Marie Labory (Pink TV) avec la participation de la Coordination lesbienne, SOS Homophobie, Lesbia Magazine, Oxydo, Cineffable, Les Editions de la Cerisaie.
Infos pratiques : Centre Louis Lumière, 46 rue Louis Lumière, Paris 20ème – Métro Porte de Bagnolet

D’ailleurs, le 28ème festival international de films de femmes commence le 10, également.

 

  1. neuro :: 8 mars, 22:57 :: # ::

    Je ne suis pas une femme, mais je lache un com’, on sait jamais qu’il m’arrive des trucs bizarres d’ici le prochain Paris Carnet

  2. Eve La Fée :: 9 mars, 14:03 :: # ::

    Bein moi je suis une femme, je suis pas sure d’être là au prochain paris-carnet, mais je suis très curieuse de tester le préservatif féminin depuis un moment :)

  3. D. T. :: 10 mars, 10:44 :: # ::

    Donc nous avons peut-être une gagnante… il va falloir que tu sois présente alors !

  4. akynou :: 10 mars, 16:01 :: # ::

    Je laisse la priorité à Eve la Fée car je ne suis pas curieuse de le tester ce préservatif. Par contre, je serai curieuse de le voir, tout simplement.

  5. Vic :: 14 mars, 00:51 :: # ::

    Je veux bien l’essayer aussi , mais suis seulement lectrice…(on sent là
    que ça ne m’emballe pas trop…. mais qui s’en sert, au juste?)

Textile can be used in comments · Vous pouvez utiliser les balises Textile · Aide Textile (english)